Qu’est-ce que la fatigue professionnelle ?

Qu’est-ce que la fatigue et ses symptômes ?

Certains collaborateurs se sentent en permanence en état de fatigue et de somnolence.

Parmi les symptômes correspondants, on observe :

  • Un état d’épuisement
  • L’envie de dormir
  • Des douleurs musculaires
  • Des difficultés de concentration
  • Des vertiges
  • Un état de déprime
  • Des troubles de l’acuité visuelle
  • Des maux de tête
  • Des problèmes décisionnels

Causes et conséquences de la fatigue au travail

Qu’est-ce que la fatigue professionnelle ?

La fatigue professionnelle peut être décrite comme une baisse de performances empêchant le collaborateur d’effectuer correctement son travail. Cette fatigue peut être due à un épuisement physique et mental. Les symptômes peuvent évoluer au fil du temps et si rien n’est fait, ils peuvent porter atteinte au bien-être général et à la productivité de la personne concernée.

Pourquoi la fatigue professionnelle est-elle un problème ?

Statistiques sur la fatigue au travail

La fatigue professionnelle peut être problématique pour la sécurité et la productivité sur le lieu de travail Les symptômes correspondants peuvent entraîner des accidents et des blessures.

Les TMS comptent parmi les effets à long terme de la fatigue professionnelle. Les TMS professionnels interviennent bien souvent dans des environnements où les collaborateurs sont tenus de rester debout la plupart du temps. Ils concernent généralement des problèmes de dos et des membres inférieurs et supérieurs.

Quels sont les signes de la fatigue professionnelle ?

Maux de dos dus à la fatigue sur le lieu de travail

Bien souvent, la fatigue professionnelle peut être décelée par les signes suivants :

  • Signes visibles de douleur ou d’inconfort en position assise ou debout
  • Absentéisme
  • Bâillements fréquents
  • Somnolence visible
  • Changements dans le comportement au travail
  • Baisse de la productivité
  • Difficultés de concentration
  • Difficultés dans la prise de décisions
  • Temps de réaction plus long

Qui est responsable de gérer les risques dus à la fatigue professionnelle ?

Responsabilité en matière de sécurité et de santé au travail

Tout employeur a le devoir de prendre des mesures adéquates pour gérer le problème de la fatigue dans tout environnement professionnel et de veiller à ce que le personnel ne soit pas exposé à des risques pour sa santé et sa sécurité.

Points auxquels doivent veiller les responsables de la santé et de la sécurité :

  • Évaluation régulière des risques en milieu professionnel et prise de mesures dans un délai approprié
  • Opérations de maintenance régulières pour les milieux professionnels (maintenance des machines, des éléments de sécurité au sol, éclairage ou signalisation de sécurité, p. ex.)
  • Prise en compte et suivi de la santé du personnel pour prévenir tout problème à long terme

Points auxquels doivent veiller les collaborateurs :

  • Respect des règles de santé et de sécurité
  • Capacité à évaluer leur état de fatigue et à faire part de toute préoccupation à ce sujet à leur employeur

Comment gérer la fatigue professionnelle ?

Comment prévenir la fatigue sur le lieu de travail

Chaque lieu de travail a des risques qui lui sont propres. Aussi les points à prendre en compte pour gérer efficacement la fatigue professionnelle varieront-ils en fonction de l’environnement professionnel. Les points clés à intégrer à cette démarche :

  • Sensibilisation aux éléments pouvant être facteurs de fatigue
  • Le collaborateur a-t-il eu un accident ou une blessure pouvant entraîner un état de fatigue ?
  • Mesures pour identifier et prévenir la fatigue professionnelle
  • Suivi régulier pour veiller à l’efficacité des mesures de lutte contre la fatigue professionnelle

Nous vous présentons ci-dessous l’exemple de deux environnements et de leur gestion de cette problématique.

Comment gérer la fatigue professionnelle dans les bureaux?

Gérer la fatigue dans un environnement de bureau

  • Pauses régulières lors du travail sur écran pour réduire la fatigue oculaire
  • Les examens oculaires réguliers sont conseillés pour prévenir toute fatigue des yeux.
  • Il est également possible de réduire la fatigue mentale en prévoyant des pauses régulières.
  • Alterner les positions assise et debout pour réduire la fatigue physique et la sédentarité. Le changement de position peut être encouragé grâce aux bureaux assis-debout.
  • S’il n’est pas possible d’utiliser un bureau assis-debout, il convient d’installer un tapis anti-fatigue approprié.
  • Une évaluation des postes de travail doit être réalisée régulièrement pour éviter toute fatigue physique. Celle-ci devra également veiller à un éclairage correct du poste de travail.
  • Les réunions-promenades aident à prévenir la fatigue physique due à une position assise prolongée. La position assise prolongée a été considérée synonyme de « mort à petit feu ».

Temps passé assis : faites le calcul

Trajet entre le domicile et le lieu de travail (en voiture, en bus ou en train) + temps passé en position assise au poste de travail + repas + télévision + sommeil = temps total de sédentarité. Tous ces moments s’additionnent ! Pour en savoir plus sur le bon équilibre entre la position assise et debout, découvrez notre livre électronique #StandUpForHealth.

Temps total passé dans une posture inactive pendant la journée

Comment gérer la fatigue professionnelle dans les milieux industriels?

Tapis anti-fatigue, tapis ergonomique de prévention sur le lieu de travail

  • Une évaluation des postes de travail doit être réalisée régulièrement pour veiller à ce qu’un tapis anti-fatigue approprié soit installé pour éviter tout phénomène de fatigue dû à la position debout.
  • Lorsque c’est possible, mettez en place des possibilités d’alterner la position assise et debout. Cela réduira la fatigue physique et les problèmes liés à la position debout prolongée tels que les TMS.
  • Faire des pauses régulièrement pour prévenir toute fatigue physique et mentale
  • Assurer un bon éclairage et une bonne ventilation du poste de travail, notamment en cas d’utilisation de produits chimiques à des fins de production

Les tapis anti-fatigue expliqués dans notre vidéo

Quels facteurs sont susceptibles d’augmenter la fatigue professionnelle ?

Il n’est pas forcément évident de comprendre ce qui renforce la fatigue professionnelle. Là encore, chaque environnement a des facteurs de risque qui lui sont propres. Voici quelques points à prendre en compte :

  • Des facteurs environnementaux peuvent-ils être fatigants ?

Bruit excessif, position debout prolongée ou même froid ou chaud : tous ces paramètres peuvent être usants. Les produits chimiques, produits huileux ou autres liquides peuvent eux aussi être synonymes d’un environnement désagréable.

  • Les horaires de travail peuvent-ils contribuer à la fatigue ?

Certains collaborateurs sont tenus de travailler en dehors des plages horaires typiques entre 9 h et 17 h, ce qui peut perturber le cycle naturel et être fatigant.

  • L’insomnie peut-elle être facteur de fatigue professionnelle ?

Le phénomène d’insomnie peut entraîner un état d’épuisement en journée et porter atteinte à la capacité des collaborateurs à prendre de bonnes décisions et à « fonctionner » normalement.

Quels sont les profils à risque ?

  • Les collaborateurs devant rester debout la plupart du temps
  • Les collaborateurs travaillant en trois-huit et de nuit
  • Les collaborateurs en astreinte

Comment réduire la fatigue professionnelle ?

Il est possible de réduire la fatigue professionnelle en mettant en place des contrôles et des mesures de promotion du bien-être du personnel. Il peut s’agir d’optimiser les dispositifs préexistants ou d’installer des équipements clés tels que des tapis anti-fatigue et des bureaux assis-debout.

Pour en savoir plus sur les possibilités de réduire les effets de la fatigue dans votre environnement professionnel, n’hésitez pas à contacter l’un de nos experts.

Parler à un expert
Person Sitting

Restez à jour :

Obtenez les dernières nouvelles sur nos produits et nos événements.